Abdelaziz Belkhodja dénonce les agressions au parlement

L’écrivain et historien, Abdelaziz Belkhodja, a écrit un statut sur son compte Facebook pour commenter le port d’un casque et d’un gilet pare-balle au sein du parlement.

Abir Moussi, présidente du Parti Destourien Libre, a porté ce matin un casque et un gilet pare-balle pour contester la décision du président du Parlement, Rached Ghannouchi, qui avait interdit l’accompagnement de la protection rapprochée de la députée.

Elle a dénoncé qu’en démocratie, une dictature est appliquée par le président du parlement, Ghannouchi.

Abdelaziz Belkhodja a expliqué dans son statut que les internautes cherchent à ridiculiser la députée alors que les agressions ont eu lieu à l’intérieur du parlement

Partager